fbpx

Blog - Hijama Nador

Tout savoir sur l'apithérapie

Tout savoir sur l'apithérapie

Si aujourd’hui la médecine moderne s’est énormément développée, de plus en plus de patients désirent se tourner vers des solutions naturelles pour se soigner.

Les médecines douces extrêmement efficaces sont beaucoup moins connues du grand public.

L’acupuncture, la phytothérapie, les ventouses (ou cupping therapy)en font parties.

Justement, avez-vous déjà entendu parler de l’apithérapie ? 

Savez-vous quels éléments naturels sont utilisés comme remède sur les patients ? 

Voici quelques explications sur cette médecine douce incroyable.

1) Qu’est ce que l'apithérapie

L’apithérapie est une médecine douce utilisée depuis des milliers d’années. Elle consiste à utiliser tous les produits de la ruche et élaborés par les abeilles. Qu’il s’agisse de miel, de propolis, de gelée royale, de pollen ou encore de venin d’abeille et même les larves des abeilles mâles  tous ces éléments ont un réel bienfait sur notre santé.

 

Le mot apithérapie est divisé en deux parties : la partie « api » tire son nom du latin « apicula » désignant « l’abeille » et la partie « thérapie » du grec « therapeia » qui signifie « cure ». L’apithérapie est donc littéralement une cure par les abeilles.

2) Histoire de l'apithérapie par le venin d'abeille

Le miel est le produit des abeilles le plus connu, mais pas seulement. Il faut remonter dans l’histoire pour comprendre qu’à la base, l’apithérapie consistait à utiliser le venin d’abeille pour se soigner. C’est cette technique qui est beaucoup utilisée dans l’apithérapie et à des fins thérapeutiques mais bien évidemment le miel à la connaissance de tous ainsi que la gelée royale, la propolis et le pollen.

 

C’est donc depuis l’Antiquité qu’existe l’apithérapie par le venin d’abeille. 

Des textes chinois vieux de plus de 2000 ans en parlaient déjà. Hippocrate, célèbre médecin, en parlait également et considérait déjà à l’époque son utilisation. Elle permettait, selon lui, de soulager les problèmes d’arthrite et d’articulations.

 

Un peu plus près dans notre temps, Philippe Terc (médecin autrichien) fut un des pionniers dans le domaine de l’apithérapie « moderne ». Grâce au venin d’abeille, il parvenait à soulager ses patients atteints de divers maux rhumatismaux. Parmi les autres thérapeutes connus dans le domaine, on peut aussi citer Charles Mraz, qui a pratiqué l’apithérapie pendant une soixantaine d’années aux USA, Franz Kretchy lui, avait réussi à développer dans les années vingt, une technique permettant d’injecter le venin d’abeille à l’aide d’une seringue.

3) Islam et apithérapie

Il n’est pas étonnant de constater que l’apithérapie était utilisée par les musulmans il y a plus de 1400 ans. En effet, l’utilisation du miel comme remède y était connue, et enseignée par Allah lui-même, mais aussi par le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam). 

 

Un verset du Coran nous en parle de manière très précise, et plusieurs hadiths mentionnent ses bienfaits.

Allah ‘azza wa jal a dit dans sourate An-Nahl (Les abeilles), v.69 : 

« يَخْرُجُ مِن بُطُونِهَا شَرَابٌ مُّخْتَلِفٌ أَلْوَانُهُ فِيهِ شِفَاء لِلنَّاسِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ  », 

ce qui signifie : « Sort de leurs ventres une boisson aux couleurs variées dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour les gens qui réfléchissent. » 

 

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme est venu vers le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam) et a dit : « Certes mon frère se plaint d’un mal de ventre. »

Le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam) lui a dit : « Fait lui boire du miel. »

L’homme est revenu une deuxième fois, alors le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam) lui a dit : 

« Fait lui boire du miel. » 

L’homme est revenu une troisième fois, alors le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam) lui a dit : 

« Fait lui boire du miel. » 

Alors il est revenu et le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam) lui a dit : 

« Allah a dit vrai* et le ventre de ton frère a menti. Fait lui boire du miel. » 

Alors il lui a donné du miel et il a guéri. 

Rapporté par Boukhari et Mouslim

 

* cela fait référence au verset de sourate An-Nahl.

 

Dans un autre hadith, le Prophète (salAllahou ‘aleyhi wa salam) a dit, selon Ibn Abbas : 

« La guérison se trouve dans trois choses : 

– l’incision de celui qui fait la hijama

– une gorgée de miel

– ou une cautérisation par le feu et j’interdis à ma communauté la cautérisation. » 

Rapporté par Boukhari

 

Enfin, d’après Abou Al Ahwas, Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) a dit : 

« Il y a deux guérisons qui sont mentionnées dans le Coran : le Coran et le miel. 

Le Coran est une guérison de ce qu’il y a dans les poitrines et le miel est une guérison contre toutes les maladies. » 

Rapporté par Bayhaqi 

 

Allah a donc honoré cette communauté en lui indiquant un remède contre toutes sortes de maladies, à savoir le miel. Nous constatons donc que l’apithérapie était déjà présente au début de l’ère musulmane et l’est encore aujourd’hui.

4) Les bienfaits de l'apithérapie

Pour comprendre l’apithérapie, observons les bienfaits et remèdes de chacun des produits sécrétés par l’abeille.

a) Le miel

  • sucre naturel ;
  • aide au sommeil ;
  • antibactérien, lutte contre la toux, les maux de gorge, les rhumes ;
  • anti-inflammatoire ; 
  • facilite la digestion ; lutte contre les maux de ventre
  • améliore la condition physique ;
  • cicatrisant naturel pour les plaies, coupures et brûlures ;
  • traite les problèmes de peau : acné, psoriasis…
  • fortifie les cheveux et élimine les pellicules ;
  • baisse le cholestérol ;
  • régule l’hypoglycémie ;
  • stimule le système immunitaire ;

b) Le venin d’abeille

  • anti-inflammatoire ;
  • analgésique (anti-douleur) ;
  • lutte contre l’arthrite ;
  • lutte contre le rhumatisme ;
  • lutte contre les douleurs musculaires et articulaires ;
  • augmente la perméabilité vasculaire (des vaisseaux).

Des recherches en cours et expérimentations démontrent l’efficacité du venin d’abeille sur la sclérose-en-plaques, la maladie de Parkinson, la maladie de Lyme, et même le virus du SIDA. 

c) La propolis

La propolis est une substance végétale (résine), produite par les abeilles pour protéger leur ruche de toute infection et de tout microbe. Ses bienfaits :

  • combat affections respiratoires ;
  • augmente l’immunité ;
  • facilite la cicatrisation ;
  • antibiotique naturel ;
  • combat les bactéries causées par des infections ;
  • anti-inflammatoire ;
  • anti-tussif ;
  • anesthésiant ;
  • répare et nettoie les plaies et blessures ;
  • améliore la croissance des tissus ;
  • combat les mycoses, les verrues et l’herpès (même génital) ;
  • améliore l’hygiène dentaire ;
  • calme les maux de gorge, les rhumes et la toux ;

d) La gelée royale

  • stimule et renforce le système immunitaire ;
  • combat les troubles de la digestion ;
  • aide à combattre l’anorexie ;
  • prévient les maladies du système nerveux ;
  • énergisante ;
  • combat les carences ;
  • traite les rides, le vieillissement cutané et l’acné ;
  • solidifie les ongles, les cheveux ;

d) Le pollen

  • énergisant et vitalisant ;
  • combat les affections de la peau telles que l’eczéma ou le psoriasis ;
  • régénère les cellules de la peau ;
  • prévient l’asthme ;
  • prévient et soulage les allergies de saison ;
  • facilite les problèmes de digestion ;
  • renforce le système d’immunité et cardio-vasculaire ;
  • combat les addictions ;
  • stimule la fertilité ;
  • lutte contre les inflammations de la prostate ;

5) La séance d'apithérapie

Lorsque l’on voit à quel point les bienfaits, vertus et remèdes des produits de la ruche sont nombreux, il n’est donc pas étonnant d’avoir fait de l’apithérapie une véritable médecine douce.

 

Lorsque l’on parle de séance d’apithérapie, cela sera principalement de l’apipuncture c’est à dire le fait d’injecter le venin d’abeille dans le corps. Selon la pathologie du patient, l’apithérapeute déclarera le nombre de séances et de piqûres à effectuer pour le patient.

Une tendinite nécessiterait trois ou quatre séances de trois ou quatre piqûres d’abeille alors qu’une sclérose-en-plaques nécessitera une vingtaine ou trentaine de séances, avec un nombre de piqûres conséquentes à chaque fois. 

 

Pour cela, deux principales techniques sont utilisées pour injecter le venin : soit par piqûres réelles d’abeille, soit à l’aide d’une aiguille ou d’une seringue. Le venin est injecté plus particulièrement sur les zones douloureuses du patient, ainsi que les points d’acupuncture. L’apithérapeute prendra aussi soin de proposer (si nécessaire) une ou plusieurs cures apithérapeutique tels que le miel, le pollen, le propolis ou encore la gelée royale. 

 

En France, il est aussi possible d’effectuer des séances « Air des Ruches », le principe étant de « respirer » l’air des ruches produit par les abeilles, afin de guérir et de soulager les patients atteints de migraines.

Hijama Nador et l'apithérapie

Les thérapeutes du cabinet Hijama Nador ont été formés à l’apithérapie et sont à présent formateur. 

Ils ont suivis une formation et ont reçu un diplôme de l’AFAP, association française d’apithérapie et de phytothérapie.

28 janvier 2020

Tout savoir sur l’aphithérapie

Tout savoir sur l’apithérapie Tout savoir sur l’apithérapie Si aujourd’hui la médecine moderne s’est énormément développée, de plus en plus de patients désirent se tourner vers […]
1 juillet 2020

Les bienfaits de la Hijama cupping thérapie ventousothérapie

Les bienfaits de la Hijama cupping thérapie ventousothérapie Pour connaître ce qu’est la hijama, cliquez sur ce lien.   La hijama autrement appelée « cupping thérapie […]
WeCreativez WhatsApp Support
Nous sommes ici pour vous répondre
Comment pouvons-nous vous aider ?